اراء

Yasmine Ouirhrane, une musulmane élue jeune européenne de l’année

Etudiante de 23 ans, la jeune maroco-italienne, Yasmine Ouirhrane, sest vue décerné le prix de « jeune européenne de lannée » par la fondation Schwarzkopf. En plus de la récompense honorifique, celle qui étudie les relations internationales à Sciences Po Bordeaux a décroché une bourse de 5000 euros. Cette bourse, explique le site, lui permettra de « financer un stage dans une institution européenne ou un projet personnel ». Le prix en question vient récompenser une « partisane incontournable des droits et valeurs européennes ».

« Je suis heureuse dannoncer que je suis la lauréate du prix Jeune européenne de lannée 2019décerné par la Schwarzkopf-Stiftung. Voici notre victoire collective: pour les jeunes femmes, pour les filles dimmigrés, pour lEurope, pour lUnité dans la diversité, pour le changement, la tolérance, le respect de lautre, pour la PAIX. À tous les jeunes qui ont besoin despoir et de positivité pour se sentir membres de leur société. Pour linclusion sociale, pour une Europe plus forte, unie et durable. Mon message est un: nous sommes aussi européens, aujourdhui plus que jamais » déclare-t-elle sur son compte instagram.

Dans le même post, elle explique que ce prix est très important pour elle qui a dû lutter toute sa vie pour sintégrer et être acceptée. Née dune mère italienne et dun père marocain ayant immigré en Italie, la jeune femme simplique depuis des années auprès de lUnion européenne. En 2018, elle a participé à lorganisation du Forum de la jeunesse européenne à Strasbourg. Elle est aussi une des têtes montantes du « Women Deliver Young Leader », un programme qui promeut l’égalité des genres et qui est engagée dans différents projets avec « des jeunes de banlieue ».

En dautres termes, Yasmine Ouirhrane montre quon peut être une jeune femme voilée parlant cinq langues et se sentir parfaitement européenne tout en simpliquant au plus haut niveau pour faire avancer les choses. Parce quelle démontre que les jeunes musulmans, et plus particulièrement les jeunes musulmanes, peuvent sintégrer en Europe, elle na pas tardé à faire lobjet des critiques adressées notamment par des responsables politiques de lextrême-droite française. Marine Le Pen (présidente du Rassemblement National) notamment a déclaré à propos de cette récompense  « L’Union européenne assume ses choix. Le 26 mai, cest vous qui devrez choisir ! Pour nous, la promotion de lislam radical cest NON !! MLP #OnArrive ». Robert Ménard, figure connue de lextrême droite et maire de Béziers dans le Sud de la France, est lui aussi allé de son petit commentaire en déclarant à propos dune photo de la jeune femme portant le drapeau de lUE « Voilà la jeune européenne modèle pour le parlement de l’UE. La prochaine sera-t-elle derrière une burqa intégrale ? ». Rien de surprenant venant de ceux qui imputent tous les problèmes des français à limmigration et à lUnion européenne.

La jeune lauréate a répondu à ses critiques sur son compte twitter : « Cette récupération politique en vue des élections européennes est ridicule et montre la vraie image de lextrême-droite, en France et en Europe. #StopHaine #NoHate ». De nombreuses personnalités lui ont apporté leur soutien. Nicolas Cadène, rapporteur général de lObservatoire de la laïcité, a répondu directement à Robert Ménard en disant ceci : « Vous ne voyez que le foulard. @yasmineojay, cest dabord 1 étudiante de @ScPoBx vivant en France et en Italie, parlant 5 langues, dont laction pour linclusion sociale, lautonomisation des enfants dimmigrés, et pour la lutte contre lextrémisme est reconnue de tous#StopHaine ». Dans le même esprit, Nesrine Slaoui, journaliste chez RMC, a déclaré sur Twitter « Soutien total à @yasmineojay, mon amie, face à ceux qui se voilent les yeux pour ne pas admettre qu’une femme est libre par son action et non par sa tenue vestimentaire. Continue tes études brillantes et ton engagement (et garde ton bel accent italien). Love you ! »

Pour les membres du jury de la fondation Schwarzkopf composé du président André Schmitz-Schwarzkopf, de deux anciens lauréats et deux représentants (un de la Commission européenne en Allemagne et un autre du Forum européen de la jeunesse) le fait que Yasmine ait montré son rêve d’une société européenne dans laquelle tous les êtres humains sont égaux et traités avec dignité a été déterminant pour lobtention du prix. Au fond, cest ce qui compte vraiment.

اظهر المزيد

Noureddine Boubahri

Noureddine Boubahri, normalien en droit et en économie à l’Ecole normale supérieure de Rennes.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى