اراءرأي رئيسي

L’addiction au smartphone : le fléau du 21e siècle !

La dépendance ou l’addiction au smartphone est un phénomène qui apparaît depuis la large diffusion des smartphones. Il relève, du moins en partie, de la cyberaddiction qui peut se développer, notamment dans le cadre du nomadisme numérique, et relève souvent d’autres addictions. Comme beaucoup de personnes, vous pouvez être touché·e par une addiction au téléphone portable, souvent sans même vous en rendre compte. ?

Vous y passez la majeure partie de votre temps, ignorant ainsi votre conjoint·e, vos enfants ou vos parents. Ce qui se se passe derrière l’écran vous captive, et vous laisse occupé·e toute la journée. “Encore 5 min”, “Je regarde juste cette notification”, “Ah, j’ai un message” , “Une dernière vidéo sur YouTube”, “Une dernière story” et puis vous rentrez dans une spirale, “la boucle ludique”, où vous consultez à tout bout de champ votre appareil. Votre téléphone devient une extension de votre main. ?

Il devient votre premier geste au réveil ? Dernier rituel avant de s’endormir ? Votre téléphone. Aux toilettes, sur le trajet du boulot, au petit déjeuner, en famille, au boulot… Certains vont même s’y connecter alors qu’ils sont dans leur voiture, se filmant au volant, en dansant, chantant, montrant “la bonne ambiance”, mettant ainsi leur sécurité et celle des autres en danger.?

Cela happe la famille et le lien devient virtuel et les amis sont là pour les photos, pour montrer leur vie à tout bout de champ; on essaye d’imiter les youtubeur·ses et influenceur·ses. On achète les produits qui nous feront paraître plus “in” car tel influenceur·se lui a fait de la pub. On voyage principalement pour faire de jolies photos et avoir une actualité qui donne envie; tout est dans le paraître et non dans le fait d’apprécier le moment présent.
On rencontre des personnes car elles font de super belles photos, bien habillées, et on sera bien sur les photos; et non plus pour une histoire de compatibilité, pour construire une vie ensemble, s’améliorer ensemble, construire une famille.?

Ces personnes connaissent davantage les joies et les peines de leurs connaissances virtuelles plutôt que ce qui se passe dans leur propre famille !

L’écran est devenu le moyen préféré pour occuper des enfants. Tant pis si ça les ” rend guimauve”, n’ont plus de cerveaux fonctionnels, s’ils ont une intelligence limitées par les écrans : ce qui compte, c’est d’avoir la paix, et le temps de publier du soir au matin ses photos, ses selfies et ses stories, et de recevoir le maximum de likes pour se sentir bien. C’est le plus important ! ?

Reconnaître son addiction c’est permettre de la combattre pour mieux s’en libérer; 3 étapes pour y faire face :

1) Éloigner toute tentation de consulter son téléphone ?
Mettre ses applications dans le troisième écran.
Il faut s’imposer des règles de consultation, par exemple : “Aujourd’hui je ne regarde que deux vidéos sur YouTube”.
Éteindre son téléphone la nuit, le mettre à distance.
Contrôler le temps que l’on passe sur chacune des applications permet de se rendre compte, d’un simple coup d’oeil, du temps passé, et de prendre conscience que « quelques minutes » se transforment vite en longues heures. Pourquoi pas programmer une alarme afin de garder la notion du temps ?

2) Substituer une bonne habitude à la mauvaise ?
On ne chasse pas les mauvaises habitudes, on les remplace par des bonnes ! C’est la même chose pour les accros au smartphone : pour se sortir de l’addiction au téléphone, substituer l’usage de ce dernier par une activité que l’on doit faire ou que l’on aime faire. On peut par exemple prendre un livre et le lire.
Installer l’application Kindle sur son téléphone ou une autre application permettant de lire des ebooks.
Désinstaller les applications pour la journée, ce qui vous obligera à les télécharger à chaque fois, ce qui vous semblera ennuyeux.
Mettre dans un panier tous les téléphones avant de prendre un repas ensemble, et en profiter pour communiquer, et s’intéresser à la vie de famille ou des celle des ami·es sans distractions. Ce qui qui va créer des liens réels.

3) Sortir avec des ami·es, faire des activités et oublier le téléphone ! ?
Tout lien social prend du sens lorsqu’il n’est pas réduit au virtuel. Sortez avec vos ami·es et laissez votre téléphone dans votre sac ou poche de manteau. Tout en restant joignable, cela permet de profiter du temps passé avec eux d’une manière réelle.

Et surtout n’oubliez pas que les téléphones, tablettes, ordinateurs ne sont que des outils, et qu’à ce titre, nous pouvons être en pleine possession de nos moyens et décider de notre mode de vie. N’oubliez donc pas que vous avez le « droit d’être absent·e » et le « droit d’être déconnecté·e ». ?

#BePositive by Meriem Saghrouni

اظهر المزيد

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

إغلاق
إغلاق